MENU

Tout comprendre sur l'astigmatie

Opération et chirurgie de l'astigmatisme au laser

Au quotidien, l’astigmatisme n’est pas forcément détecté via le trouble de la vision qu’il génère, mais plutôt par ses effets relatifs : maux de tête, fatigue oculaire, gêne à la lumière vive, etc. Pour apaiser ces troubles, le port de verres correcteurs ou de lentilles n’est pas une fatalité : la chirurgie réfractive au laser permet aujourd’hui de traiter l’astigmatisme avec précision et de façon personnalisée, notamment grâce à l’examen abberométrique préalable.

L’astigmatisme : confondre des lettres et des chiffres similaires

Une personne astigmate découvre souvent son amétropie lors du fameux test de vision pratiqué chez l’opticien ou lors de la visite médicale du travail. La personne se rend alors compte qu’elle hésite entre le N et le M, entre le 0 et le 8, que certaines lignes apparaissent nettes quand d’autres, étrangement, deviennent floues. Au quotidien, l’astigmatisme léger ne perturbe donc pas la vision, mais se fait ressentir lorsqu’une myopie ou une presbytie s’y associe et amplifie ses effets. 

Un trouble visuel résultant d’une mauvaise courbure de la cornée

L’œil d’une personne astigmate se distingue par la surface de sa cornée qui est bombée dans une direction (verticalement ou horizontalement) au lieu d’être sphérique. Cette déformation a pour effet de dévier les rayons lumineux qui se focalisent alors en plusieurs points « avant » la rétine (astigmatisme myopique) ou « après » la rétine (astigmatisme hypermétropique). 

L’image est ainsi perçue comme distordue selon un axe horizontal, vertical ou oblique (astigmatisme simple), voire selon 2 axes (astigmatisme composé).

La correction de l’astigmatisme

Pour corriger un astigmatisme, la personne peut recourir au port de lentilles ou de verres correcteurs dits toriques, plus épais sur les côtés. Mais si vous souhaitez retrouver le plaisir d’une vie sans lunettes ni lentilles accompagnées de leurs produits d’entretien, vous pouvez aussi envisager un traitement laser de votre astigmatisme ou recourir à la pose d’un implant torique en cas d’astigmatisme fort (correction supérieure à 1,25 dioptrie).

L’opération laser de l’astigmatisme 

L’opération au laser d’une personne astigmate est une intervention indolore pratiquée en mode ambulatoire dans nos locaux :  

  • Avant l’intervention, vos yeux sont insensibilisés localement par instillation de collyres ;
  • Votre chirurgien utilise ensuite un laser Femtoseconde (intervention 100 % LASIK) pour créer un fin volet à la surface de votre cornée ;
  • Il accède alors aux couches profondes de votre cornée (le stroma) dont il va régulariser la surface en creusant davantage la partie trop bombée, à l’aide d’un laser Excimer. Ce faisant il « lisse » la surface irrégulière de votre cornée pour lui redonner une forme sphérique ;
  • À l’issue de ce remodelage, votre chirurgien replace le volet cornéen et la cicatrisation de vos yeux peut commencer. 

Le test topograpique et abbérométrique, pivot d’un traitement personnalisé de l’astigmatisme

L’opération laser de l’astigmatisme a enregistré de véritables progrès et une vraie personnalisation du traitement grâce au test d’aberrométrie et de topographie. Cet examen préopératoire réalisé dans nos locaux permet d’analyser tous les détails de vos yeux : la qualité de vision, la courbure de la cornée, etc.. Cela permet surtout d'avoir une photo de votre iris, aussi personnelle que vos empreintes digitales, et de mesurer précisément vos différents défauts oculaires. Comment ? Grâce à un faisceau laser de faible intensité qui va « scanner » la surface et l’intérieur de votre œil, afin d’en révéler les zones à corriger et ainsi d’offrir une « cartographie » très précise de votre cornée. Un élément crucial qui guidera non seulement le laser pour suivre les mouvements de l'oeil dans toutes les dimensions mais aussi votre chirurgien dans son geste, minutieux et maîtrisé.

Découvrir si je suis opérable